117 MILLIONS À SONKO : « TULLOW N’A AUCUN BUREAU, PERSONNE OU LICENCE AU SÉNÉGAL »

news-details
DÉMENTI

Tullow disculpe Sonko. Dans un tweet, la compagnie pétrolière britannique dément toute relation avec Ousmane Sonko. Un article du site « Modern Ghana » et repris par plusieurs journaux locaux, hier jeudi, 10 janvier 2019, éclaboussait le leader de Pastef et candidat à la présidentielle dans un scandale pétrolier.

Dans ledit article, la compagnie pétrolière Tullow Oil, légalement écartée de l’exploitation des ressources pétrolières et gazières découvertes au Sénégal, s’engageait à apporter un soutien financier massif et discret, estimé à 195 000 dollars (environ 117 millions FCFA) à Ousmane Sonko. Cette manne, selon « Modern Ghana » devait constituer la première tranche, appelée « option one », dans plan de financement, selon un agenda bien séquencé. Et le Ghana, aurait été choisi pour abriter les pourparlers secrets entre Sonko, décrit par Tullow comme « un jeune leader émergent » et des dirigeants du major britannique.

Il n’en n’est rien selon la compagnie. « Tullow oil n’a effectué aucun paiement à Sonko. Les documents sont des faux évidents. Ils n’ont pas été signés et n’ont pas de papiers en-tête de Tullow et sont écrits dans un français médiocre. Tullow n’a aucun bureau, personne ou licence au Sénégal et ne fait jamais de dons politique », précise-t-elle.

Autre démenti dans cette nébuleuse affaire. Celui de Michelle Madsen, présumée « auteure » de l’article. Qui a catégoriquement nié être l’auteure de l’article signé Michelle Damsen. Contactée par le journaliste bloggeur sénégalais Papa Ismaila Dieng, la journaliste free-lance dégageait toute responsabilité dans cette affaire.

Vous pouvez réagir à cet article