2019 DANS LE VISEUR DES PHOTOGRAPHES DE PRESSE (SUITE ET FIN)

news-details
RETRO

Dans le cadre de la rétrospective des évènements saillants de l’année, Emedia.sn donne la parole à ceux qui la prennent rarement. Eux, s’expriment à travers un zoom, un objectif, un flash et un clic. Largement suffisant pour immortaliser un moment et rapporter par l’image ce que mille mots disent. Ce sont les photographes. Des photographes de presse nous racontent ainsi chacun, l’image qui l’aura davantage marqué durant l’année écoulée.

Dans ce dernier jet, nous terminons avec Moussa Sow, photo-reporter au quotidien national Le Soleil et ses deux confrères de Emedia.sn, Abdoulaye Sylla et Pape Doudou Diallo.

Moussa Sow, photographe au Soleil a été particulièrement marqué par sa prise lors d’une marche de protestation contre une caricature qui avait fait polémique, parue dans Jeune Afrique. Il nous raconte son image ci-après...

« La marche des talibés mourides contre Jeune Afrique est un rappel que le respect de la foi de l’autre est fondamental. Nul n’a le droit d’imposer sa façon de vivre au nom d’un "conformisme universel" car nous avons notre religion, nos valeurs et nos cultures. »


- 

- 

Abdoulaye Sylla, de Emedia.sn nous conte cette image prise au détour d’une mission à Podor, au Nord du Sénégal.

« Un soir, trois gamins immortalisés. Ces jeunes bergers regagnent leur village, dans le département de Podor, après avoir conduit tôt le matin le bétail, une cinquantaine de bœufs, moutons, et chèvres, dans les pâturages du diéri », nous dit-il. Au-delà de leurs tenues, Abdoulaye Sylla est interpellé par leur jeune âge, variant entre 12, 13 et 14 ans.

Contrairement à beaucoup d’enfants dans le monde, ils ne vont pas à l’école. A la place, « tous les jours, ils se réveillent à l’aube pour conduire le troupeau, et ils ne mangent qu’une seule fois dans la journée. » « Ce n’est vraiment pas évident compte tenu des risques qu’ils encourent », se désole-t-il.


La puissance de la musique. Sur cette photo prise par Pape Doudou Diallo, de Emedia.sn, la star planétaire, Youssou Ndour, fait danser deux autres stars de renommée mondiale, footballeurs et co-équipiers en club, à Liverpool : Mohamed Salah et Sadio Mané.

C’était lors des Caf Awards édition 2018 tenus au Centre international de conférence Abdou Diouf (CICAD) de Diamniadio, à une trentaine de kilomètres de Dakar. Classé 2e, le meneur des Lions esquissait des pas de danse auprès de l’Egyptien lauréat du ballon d’or africain pour la 2e fois d’affilée.

Ironie du sort et du... calendrier, pour cette année également, les deux partenaires en club sont dans le trio final dans la course pour le titre du meilleur joueur du continent qui sera connu demain... en Egypte, chez Salah. Ce dernier, après qu’il a remporté le prestigieux trophée l’année dernière chez son ami sénégalais devrait s’apprêter à lui rendre la pareille car Sadio Mané se dirige vers son tout premier sacre comme révélé, il y a trois jours, par Emedia.sn.

Vous pouvez réagir à cet article