ABDOULAYE THIMBO DÉMENT EL HADJI KASSÉ

news-details
AUDITION À LA DIC

Après le jeune frère du président de la République, Aliou Sall, mis en cause dans l’affaire Petro-Tim suite à l’enquête de BBC dit « le scandale à 10 milliards de dollars », sur les contrats pétroliers, c’était au tour d’Abdoulaye Timbo de déférer à la convocation de la Division des investigations criminelles (DIC), aujourd’hui vendredi, 12 juillet. Arrivé à 09 heures, le maire de Pikine par ailleurs ancien administrateur de la société Agritrans est sorti des locaux de la Brigade des affaires générales (BAG) de la DIC à 15 heures passées. Sans pression ! Toutefois, la sortie d’El Hadji Kassé relative au virement de 250 mille dollars est la question qui fâche le responsable de l’Alliance pour la République (APR, parti présidentiel).

« Comme tout citoyen sénégalais, je réponds à une enquête de police et j’ai répondu aux questions qui m’ont été posées », réagit-il. Interpellé sur le fameux virement, il se braque : « Ça, je n’en parle pas. J’étais venu juste pour déférer à une convocation de la police et j’ai répondu aux questions. »

Sa version en tant qu’ex-administrateur d’Agritrans, la société d’Aliou Sall ? « Comme je l’avais dit auparavant, j’ai été administrateur à la création d’Agritrans. Et pendant toute la période où j’ai été gérant, il n’y a eu aucune activité qu’Agritrans a effectuée ni au Sénégal ni ailleurs. » Donc, le virement de 250 mille dollars... ? Le journaliste ne termine pas sa question qu’Abdoulaye Timbo lâche sèchement : « Je ne suis pas au courant d’un virement de 250 mille dollars ».

Invité du Journal international de Tv5, l’ex-ministre conseiller en Communication de la présidence de la République, remplacé par Seydou Gueye, s’était ainsi exprimé : « Je crois qu’il y a de l’amalgame. D’après les informations que j’ai, cette somme a été virée dans une société Agritrans, pour le paiement d’une mission de consultation dans le secteur agricole ». Une sortie qui avait exaspéré au sein de l’APR surtout Yakham Mbaye, qui était monté au créneau, fusillant l’actuel ministre-conseiller en charge de la Culture. Ce, alors qu’Aliou Sall avait fini d’apporter un démenti lors de sa conférence de presse : « Je n’ai jamais reçu directement ou indirectement un quelconque paiement de Timis Corp, à travers AgriTrans ».

Vous pouvez réagir à cet article