ACCORDS DE PÊCHE : LES EXIGENCES DU FORUM CIVIL

news-details
ECONOMIE

Le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime, Alioune Ndoye a rejeté toutes les allégations selon lesquelles les ressources halieutiques sont bradées. Cependant, Birahim Seck du Forum civil estime qu’une communication transparente dans le secteur de la Pêche requiert certaines exigences.
Lesquelles sont, d’après Birahim Seck, la publication de la liste, avec les immatriculations, des bateaux bénéficiant de licences dans nos eaux.

Également, il demande la publication des ressources obtenues avec l’attribution de licences de pêche et celle du rapport sur l’utilisation de l’appui financier issu du précédent accord avec l’UE. De l’avis de Birahim Seck, les tonnages de débarquement ne garantissent nullement la bonne santé de la pêche au Sénégal. Répondant au ministre qui a soutenu que seuls 129 navires sont actuellement présents dans les eaux sénégalaises, Birahim Seck de dire « les chiffres, 129 licences et 31 licences pour l’Union Européenne ne permettent pas de faire une vérification des immatriculations. »

Vous pouvez réagir à cet article