ALIOUNE TINE PLEURE LA PERTE D’UN PAN DE L’HISTOIRE POLITIQUE DU SÉNÉGAL

news-details
DÉCÈS D’AMATH DANSOKHO

Un farouche résistant aux belles et grandes qualités humaines. C’est ce que retient Alioune Tine d’Amath Dansokho, décédé ce vendredi, 23 août, à l’âge de 82 ans.

« Dansokho part avec tout un pan de l’histoire politique du Sénégal qui a commencé la lutte et à être arrêté quand il était élève à Saint-Louis pendant la période coloniale, la période de la clandestinité. Dans les années 80, il a manifesté une influence réelle dans la montée du Sopi », a témoigné l’expert indépendant des Nations unies chargé des droits de l’homme au Mali, sur twitter.

Poursuivant, il a ajouté que « Dansokho était un intellectuel très fin avec une bonne bibliothèque, sociable, d’une immense et énorme générosité de cœur. Sa maison était l’espace de rencontre des oppositions, de réflexion, d’élaboration de stratégie de reconquête du pouvoir aboutissant aux 2 alternances. »

Vous pouvez réagir à cet article