ARRESTATION DE DAME MBODJ : LE G20 EXIGE SA LIBÉRATION

news-details
POLITIQUE

Le secrétaire général du Cusems/A et ancien coordonnateur du G20 a été arrêté, ce samedi, à la place de l’Indépendance en compagnie d’une vingtaine de sénégalais lors d’une manifestation interdite. Ses camarades haussent le ton et exigent sa libération ainsi que celle des autres enseignants qui selon eux, ont été arrêtés sans respect et de manière humiliante devant leurs élèves pour des motifs inexplicables. « Quels qu’en pourraient être les motifs évoqués, la plénière des Secrétaires généraux et Plénipotentiaires des Syndicats du G20, estime que cette posture de l’Etat est une grave violation de la constitution qui garantit les libertés de manifestation et d’expression démocratiques à tous les citoyens de notre pays », mentionne-t-on dans le communiqué de presse.

Ainsi, le G20, après avoir réaffirmé son indépendance totale, son impartialité et sa neutralité vis-à-vis des chapelles politiciennes, dénonce fermement les arrestations qu’il considère arbitraires et abusives exercées contre les citoyens et contre des enseignants. Ces arrestations, indique le G20, constituent des signaux inquiétants de recul des droits acquis depuis belle lurette. La Plénière du G20 appelle tous les enseignants et enseignantes, à travers toutes les coordinations départementales et régionales, à la mobilisation pour faire libérer ceux qui sont arrêtés et pour exiger le respect des droits de jouir des libertés d’expression et de manifestation pacifiques consacrées par la charte fondamentale « obtenues de haute lutte par les différentes générations ».

Vous pouvez réagir à cet article