AUDIO -ALY NGOUILLE NDIAYE : "LE BILAN DÉFINITIF EST BIEN DE QUATRE CORPS SANS VIE ET 37 BLESSÉS, PAS PLUS"

news-details
DRAME DES ÎLES DE LA MADELEINE

Le Ministre de l’intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, dément formellement l’information selon laquelle le bilan du drame des îles de la Madeleine serait passé de quatre à six morts. Joint par téléphone lors d’une édition spéciale du groupe E Media, le ministre de l’Intérieur assure que le nombre de victimes est resté à 4 morts et 37 blessés. « Il y a beaucoup de spéculations, mais ce qui est constant, c’est que hier, c’est vers 20h que les sapeurs ont été avisés. Ils ont été très tôt sur place, détaille-t-il. Sur place, moi-même j’ai été appelé par le Général Commandant du Groupement national des Sapeurs Pompiers et c’est de là-bas que j’ai appelé le président de la République qui a bien voulu se déplacer lui-même, de même que beaucoup d’autres autorités qui sont venues participer aux opérations de secours (...) A l’arrivée, au décompte final, nous avons 37 rescapés et 4 corps sans vie... Je confirme que le bilan définitif est de 37 rescapés et pas plus de quatre corps sans vie, dont deux agents du Ministère de l’Environnement et deux autres filles. »

Interrogé sur les raisons qui expliquent le temps pris pour organiser les secours, le ministre de l’Intérieur affirme que cela s’est fait rapidement. « Vers 22h-23h, les gens étaient déjà sur l’île. Il y avait des conditions assez difficiles d’accès... Les Pompiers et les Eaux et Forêts étaient déjà sur l’ile. C’est le responsable des Eaux et Forêts qui a d’ailleurs fait le premier décompte physiques des personnes et à prendre les noms des rescapés. Mais nous avons jugé utile de les laisser là-bas surtout qu’il n’y avait aucune urgence absolue de les faire quitter la nuit » déclare Aly Ngouille Ndiaye, en évoquant les conditions climatiques et le traumatisme vécu par les victimes pour justifier la décision d’attendre le lendemain du drame.

Voici en version audio, l’intégralité de l’intervention du ministre de l’Intérieur, qui a également confirmé qu’une enquête sera ouverte pour situer toutes les responsabilités.

Vous pouvez réagir à cet article