(AUDIO) - LE JUGE DÈME INVITE MACKY SALL À REPORTER SON PROJET DE RÉFORME CONSTITUTIONNELLE

news-details
SUPPRESSION DU POSTE DE PREMIER MINISTRE

Invité de l’émission "Jury du dimanche" sur IRadio ( 90.3 FM), le juge démissionnaire Ibrahima Hamidou Dème a dit qu’il est contre la suppression du poste du Premier ministre. Selon lui, c’est un aveu d’échec du président de la République. « C’est paradoxal de féliciter son Premier Ministre et de revenir pour dire qu’il n’y a pas d’efficacité. C’est un aveu d’échec » a déclaré le président du mouvement "Ensemble". Selon lui, avec cette réforme, c’est l’efficacité gouvernementale qui va prendre un coup.

Nous vous proposons d’écouter l’intégralité de l’émission

- 

« C’est une réforme majeure qu’il faudrait partager avec les autres forces vives de la Nation. Elle va installer un grand désordre dans le fonctionnement de l’Administration. Macky Sall doit avoir une conception moins partisane de la gestion du pays » a regretté l’ex juge. Qui invite le chef de l’État à reporter son projet de réforme institutionnelle. « Je l’invite à reporter son projet de réforme et à profiter d’une large concertation nationale », soutient-il.

Dans un autre registre, le juge Dème a dénoncé le manque d’indépendance de la Justice. A son avis, tout est là pour avoir une justice indépendante mais, constate-t-il pour le regretter, il y a une absence de volonté politique pour y arriver.

Par ailleurs, contrairement aux candidats malheureux de l’opposition qui continuent de contester la victoire du président Macky Sall, le magistrat démissionnaire valide les résultats issus des urnes. Ce, même s’il dit regretter tout ce qu’il y a eu dans la période électorale. « La seule vérité c est la vérité des résultats sortis par les procès verbaux signés par les mandataires de tous les candidats. Je ne pouvais pas, ayant une haute idée de la vérité des urnes, contester les résultats. Je reconnais la victoire de Macky Sall. Si être un bon politicien c est nier l’évidence, je ne serai jamais un bon politicien. Il est difficile de contester les résultats sortis des urnes » avoue-t-il.

Pour finir, celui qui a déclaré sa candidature à la Mairie de Thiès pour les prochaines élections locales, n’a pas été tendre à l’endroit du premier Président de la Cour suprême, Papa Oumar Sakho. Pour lui, ce dernier a manqué un rendez-vous important pour dire la vérité à Macky Sall lors de la cérémonie de prestation de serment.

Vous pouvez réagir à cet article