AVIS DE TEMPÊTE À LA SAR : KHADIM BA (LOCAFRIQUE) CLAQUE LA PORTE DU CA

news-details
HYDROCARBURES

Khadim BA, le Directeur général de Locafrique, a claqué la porte du Conseil d’administration de la Société africaine de raffinage (SAR). Dans une correspondance datée du 24 février dernier, et adressée au Président du Conseil d’administration (PCA) de la SAR, le Directeur de Locafrique et détenteur de 34% du capital de la SAR, a motivé sa démission par « l’expansion de son groupe (Locafrique) et les engagements que cela implique qui font qu’(il) ne (soit) plus en mesure de donner la pleine mesure de (ses) capacités au sein du Conseil d’administration ».

RETRAIT DE LA LIGNE DE CRÉDIT DE 163 MILLIARDS

Un acte administratif aux conséquences économiques lourdes de conséquences économiques et sociales, avertit L’Obs, dans sa livraison du jour. Déjà, Khadim Bâ a « formellement » informé le PCA de la SAR de sa volonté de « retirer la ligne de crédit de 250 millions d’euros environ 163 milliards F CFA que (son) groupe (Locafrique) avait gracieusement mis à la disposition de la SAR pour assurer ses importations en pétrole brut », tel que rapporté dans sa lettre de démission.

Autre coup de massue, Khadim BA a exprimé son souhait d’ « annuler les modalités de la caution à hauteur de 130 milliards F CFA qu’il avait, personnellement, souscrit auprès des banques, pour garantir l’utilisation de cette ligne de crédit dédiée aux importations de pétrole brut et qui, au demeurant, a permis d’assurer l’approvisionnement de la SAR en produits pétroliers pendant plus d’une année ».

Selon des indiscrétions obtenues auprès d’un cadre administratif, cette démission ferait suite à un malaise ambiant au sein de la SAR. Où le Dg de Locafrique ne serait pas content de la gestion. Laquelle « ne lui inspirerait plus de confiance ».

Vous pouvez réagir à cet article