Arrestation membres Dog bumi gacce : « Nous avons dormi avec des rats »

news-details

Les sept membres du front « Dog bumi gacce » ont été libérés, ce matin. Dr Babacar Diop, coordonnateur dudit front et six autres de ses camarades dont le Professeur Malick Ndiaye, ont été interpellés lors de la marche interdite, hier vendredi. Passant outre l’interdiction du Préfet de Dakar, Alioune Badara Samb, ces derniers étaient décidés à tenir un sit—in devant le ministère de l’Intérieur pour, justifiaient-ils, réclamer des élections libres et transparentes avec la démission du ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye. Mais, ils ont buté sur les forces de l’ordre.

Conduit au commissariat central, l’un des manifestants interpellés, Pr Malick Ndiaye dénonce leurs conditions « indignes » de détention.

« La honte lorsque nous sommes arrivés au commissariat, des lieux qui sont d’une saleté, les murs dans un état incroyable. Je ne vous dis pas l’état des toilettes, peste-t-il, interrogé par la Rfm. Vers 23 heures, on nous a demandés de signer des papiers pour nous libérer, en mettant que nous avions tort de manifester. Nous avons dit niet. C’est la raison pour laquelle on nous a amenés dans les caves et nous avons dormi avec des rats qui circulaient tout le temps. Des jeunes gens, au moins une trentaine, étaient empilés, empaquetés les uns contre les autres, avec des moustiques partout. »

Selon lui, « les premiers gênés de l’indignité des lieux, ce sont les policiers ». « Il nous faut, indique-t-il, dans les meilleurs délais un syndicat de la police parce que la grande muette est en train de mourir. Et, c’est cela la racine sociologique et organisationnelle de l’insécurité du pays ».

Vous pouvez partager cet article