Baye Fall retrouvé pendu : La police trouve une lettre d’adieu

news-details
Societe

La mort suspecte du Baye Fall, retrouvé pendu, les mains ligotées dans le dos, est en train de livrer ses secrets. Une expertise a conclut à « une asphyxie mécanique par pendaison », informe L’Observateur, soulignant la présence d’un sillon de 0,5 cm de diamètre incomplet dans la région colero-cervicale, postérieure gauche, cyanoses (symptôme clinique consistant en la coloration bleutée que prennent la peau et la muqueuse), tâche de jardin pulmonaire, congestion des viscères, fracture bilatérale.
Les investigations des hommes de la commissaire Marième Diao des Parcelles assainies ont révélé, selon le journal, que le défunt Coumba Ndoffène Faye, né en 1987, s’était rebaptisé Amdy Moustapha. Et, il avait gravi les échelons au point de s’élever au rang de ’’Dieuwrigne’’ des « Baye Fall » de l’Unité 24 des Parcelles assainies.
Au terme des perquisitions faites dans la chambre du défunt où le corps a été découvert avant-hier, les enquêteurs sont tombés sur une lettre d’adieu dans laquelle est mentionné : « Mangui diégalou » (Je suis désolé). Toutefois, les auditions se poursuivent, précise la source. Qui signale que le défunt habitait seul à la terrasse d’une maison à deux étages et qu’au vu de la configuration du domicile, il pouvait recevoir de la visite à l’insu de ses parents vivant au palier inférieur.

Vous pouvez réagir à cet article