CELLOU DALEIN DIALLO : « JE NE SOUHAITE PAS QUE LA VIOLENCE VIENNE PERTURBER LE SCRUTIN »

news-details
PRÉSIDENTIELLE EN GUINÉE

Face à la presse après avoir accompli son devoir civique, Cellou Dalein Diallo, principal opposant et candidat de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) s’est dit confiant par rapport à l’issue du scrutin de ce dimanche, 18 octobre, en Guinée. "Je n’ai pas d’inquiétude quant à l’issue du scrutin", a-t-il répété plusieurs fois, dans sa déclaration. Les craintes pour la paix et la cohésion sociale subsisteront, a-t-il toutefois souligné, si le président sortant, Alpha Condé, qui "ne veut pas renoncer à son désir de s’octroyer une présidence à vie, essaie par la ruse et la violence de garder le pouvoir." Parce qu’"en ce moment, ce ne sera pas acceptable pour nos partisans, qui auront voté pour l’alternance", a prévenu l’opposant.

"C’est pourquoi, a-t-il ajouté, je ne souhaite pas que la violence vienne perturber le scrutin et compromettre dans une certaine mesure ma victoire. Il n’y a pas de risque zéro bien entendu en la matière surtout celle-là", soulignant que les jeunes restent mobilisés pour sécuriser le scrutin.

Par ailleurs, a signalé Cellou Dalein Diallo, les représentants de son parti ont été renvoyés dans certains bureaux, notamment à Kankan, "mais c’est en train d’être réglé".

Vous pouvez réagir à cet article