image

CES PERSONNALITÉS VISÉES PAR LA PLAINTE DE LA FAMILLE DE LA VICTIME

image

Les avocats de François Mancabou ont fait face à la presse, ce vendredi. Ils ont annoncé que 20 associations des droits de l’homme ont déposé une plainte au tribunal de Paris. Les robes noires ont également informé qu’une plainte, en phase de transcription, sera déposée à Berlin, en Allemagne, au Québec, au Canada et aux États-Unis. Il faut dire que ces plaintes visent, entre autres, le commissaire Bara Sanghare, du Commissariat central, le directeur national de la police, l’observatoire nationale des lieux de privation des libertés, le directeur de l’hôpital Principal, le ministre de l’Intérieur et le procureur de la République.

Face à la presse, ils ont soutenu que les circonstances de la mort de François Mancabou en détention ne sont toujours pas claires. Les avocats restent convaincus que la victime a été torturée. Par ailleurs, le médecin de le famille réclame l’accès au dossier médical pour pouvoir élucider les circonstances de sa mort. Pour sa part, son grand frère Raymond Zalé lance un appel au président de la République pour la restitution du corps.

Pour rappel, l’autopsie du corps de François Mancabou parle d’une mort suite à une « fracture du rachis cervical ayant entrainé des complications neurologiques. Aucune trace de violence n’a été notée sur le corps de François Mancabou ».

Le procureur de la République avait fait une sortie pour parler d’une vidéo de 13 minutes dans laquelle François Mancabou se cognait sa tête contre le mur de sa cellule lors de sa garde à vue.
Contrairement à la déclaration du procureur, il ne l’a fait qu’une seule fois dans la vidéo et il est aussitôt tombé et s’est évanoui. Cela a été tellement rapide que cela a surpris tout le monde », rapporte la police qui a voulu laver son honneur.

Cheikh Moussa SARR

5 août 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article