COMMENT O. SYLVAIN VENDAIT AUX JOUEURS LES VERTUS DE SON MASSAGE ÉROTIQUE

news-details
ABUS SEXUELS À DSC

Placé sous mandat de dépôt, Olivier Brice Sylvain, accusé de pédophilie et viol sur des footballeurs mineurs, a passé sa première nuit, à Rebeuss, cette nuit. Les dépositions de ses victimes présumées et de ses collègues, accablent le désormais ex responsable de la cellule Performance de l’AS Dakar Sacré Cœur. L’enquête est confiée à la Brigade des mœurs.

L’un des joueurs a été auditionné en présence de son père. L’élève en classe de Seconde raconte comment il a été abusé un samedi : « L’équipe s’apprêtait à une séance d’entraînement. Sylvain, qui est notre préparateur physique chargé de la cellule Performance, m’a invité à me rendre à l’infirmerie du club pour une séance de massage. Ce que j’ai accepté. Sur les lieux, il m’a demandé d’ôter ma culotte. Après quoi, il s’est mis à me passer les adducteurs, ensuite j’ai remarqué qu’il s’était mis à me caresser le sexe. J’ai sursauté et je lui ai demandé ce qu’il faisait. Il a répondu que ce type de massage concours à accroître mes performances. Je l’ai cru et alors, je l’ai laisser faire. Il a continué à me masser le sexe jusqu’à l’éjaculation. Lorsque je me suis levé, il a tenté de me retenir mais j’ai refusé et je me suis rendu à l’infirmerie. »

« Il m’a dit qu’il faisait ce massage dans mon intérêt »

Par la suite, poursuit-il, Sylvain lui fera ce genre d’attouchements à 2 reprises. Aussi, confie-t-il aux limiers, il s’est rendu dans l’appartement de Sylvain le 23 décembre 2019, et qu’il y avait passé la nuit.

Âgée de 16 ans, une autre de ses victimes se retrouvera chez le pédophile présumé. « Durant les fêtes de Noël 2019, Sylvain a envoyé un mail à notre responsable de maison pour pro, dans lequel message il a dressé une liste de joueurs professionnels qu’il a réquisitionnés pour des séances d’entraînement durant cette période. Au terme de cette séance, Sylvain nous a tous invités à passer la nuit dans son appartement, sis à Sacré Cœur. Après le dîner, il a demandé à trois de mes camarades à dormir dans le salon. Il a installé un autre invité dans la chambre d’ami, et m’a invité à passer la nuit dans sa chambre. A 06 heures du matin, mon réveil a sonné, je me suis levé. Quelques minutes après, il s’est réveillé et m’a demandé de m’allonger afin qu’il me fasse un massage aux adducteurs. Je me suis exécuté. C’est ainsi qu’il s’est mis à me caresser les bourses. J’ai tenté de l’arrêter mais il m’a dit qu’il faisait ce massage dans mon intérêt, et à continuer à presser très fort mes bourses. J’avais mal et je lui ai dit. Il a fini par arrêter. »

Comme pour le premier, ces scènes se sont répétées.

Mathieu Chaupin, le président-délégué de l’association DSC, a convoqué une cellule de crise dès qu’il a appris les faits. Avant que la Sûreté urbaine (SU) ne soit saisie d’une plainte pour abus sexuels sur 4 footballeurs du club, tous des mineurs. « (Olivier Brice Sylvain) aurait proposé à des jeunes joueurs des massages alors que le club dispose d’un kinésithérapeute, et qu’à l’occasion, il glissait pour leur faire des attouchements sexuels », peste Chaupin.

Vous pouvez réagir à cet article