COMMENT UN ADO A SABOTÉ LE SYSTÈME INFORMATIQUE DE LA POLICE

news-details
PIRATAGE

Programmateur informatique, Souleymane Fall a été renvoyé devant le Tribunal correctionnel par le Doyen des juges. Le pirate a été placé sous mandat de dépôt le 24 mai dernier pour accès frauduleux dans un système informatique et collecte illicite de données à caractère personnel. En termes plus clairs, renseigne Libération, le mis en cause né le 25 janvier 1998, a saboté le système de la police lors des journées ’’Security days’’ organisées le 14 mai dernier au King Fahd Palace.

Ce jour-là, rapporte le journal, Souleymane Fall, qui s’est rendu au stand réservé à la police nationale, avait réussi à accéder (illégalement) au système mis en place et changer la fréquence ultraviolet à l’aide de son téléphone portable (Galaxie S6).

Le prévenu qui ne nie pas les faits, a déclaré après son interpellation, avoir saboté le système pour « montrer aux agents présents à l’exposition que celui-ci présentait des failles manifestes par rapport à d’autres et voulait les sensibiliser ».

Hormis le fait qu’il n’en avait pas le droit parce que ne faisant pas partie de la police, Souleymane Fall a été interpellé, indique la source, en possession de données confidentielles (sur ses ordinateurs). Notamment un dossier refermant les activités de l’administrateur des comptes Microcred de Grand-Yoff et un permis de conduire canadien, au nom de Faoufou Rodrigue Stéphan, scanné. Ainsi que des dossiers d’enquête ultra confidentiels.

Vous pouvez réagir à cet article