Comment Sokhna Bally Mountakha prépare le magal

news-details
Touba

L’épouse du Khalife général des mourides, Sokhna Bally Mountakha est à fond dans l’organisation du magal de Touba. A 48 heures de l’événement qui sera célébré dimanche prochain, 28 octobre, elle confie être dans la coordination pour la prise en charge correcte des hôtes.
« Cuisiner pour les invités du Khalife est une habitude, soutient-elle, dans un entretien avec L’Observateur. Le Safar prend juste le train en cours. Le Safar étant effectué par tout mouride, nous ne devons pas être en reste et nous devons faire dix ou cent fois plus que les autres, vu que nous avons la chance d’être de la famille de Serigne Touba et avons aussi la chance de travailler pour lui. Donc, c’est un devoir envers lui et une action de grâce envers le Seigneur ».
Rompue à la tâche, Sokhna Bally ne voit « pas de différence » entre le premier Magal de son époux en tant que Khalife général des mourides et les précédentes célébrations. « Je suis dans cette maison depuis fin 1979, début 1980. Et, jusqu’à l’heure où je vous parle, la donne n’a pas changé. Chaque jour, on reçoit des invités pour qui on cuisine. Serigne Mountakha étant très apprécié des gens, on reçoit des invités au quotidien. De ce fait, cuisiner pour nos hôtes fait partie de notre quotidien. Je ne vois pas de grands changements, à part être plus dégourdis et dupliquer nos performances pour faire face aux attentes. Jamais, je n’ai fait appel à un traiteur. »
Entre la cuisine et la lecture des passages de Coran avant la prière du matin, (Fadiar), l’épouse du Khalife dit n’avoir que deux à trois heures de sommeil. « C’est une habitude chez moi, ça ne freine en rien mon rythme quotidien », rassure-t-elle. Et, ne comptez pas sur elle pour établir un budget. « Je ne saurai dire combien j’ai dépensé. Mes poches étaient remplies d’argent et elles sont actuellement vides car j’ai tout donné pour les repas de demain. J’ai tout donné ».

Vous pouvez partager cet article