DAARAY KAAMIL, RELIQUES ET MÉMOIRE DE BAMBA

news-details
GRAND MAGAL DE TOUBA 2019

Daaray Kaamil symbolise la portée des écrits sur le mouridisme et de son fondateur. La « Maison du Coran » reste l’une des symboles de la voie tracée par Cheikh Ahmadou Bamba.

Cette grande bâtisse construite à l’est de la Grande mosquée de Touba reste une source d’abreuvoir sur la voie du mouridisme pour les générations actuelles et futures. La lecture et la recherche étaient la principale cause qui a inspiré, à son époque, Serigne Abdou Lahat Mbacké a recommandé la construction cette bibliothèque de référence.

Nous en sommes en 1977, quand le 3e khalife de Bamba décida de mettre en place ’’Daaray Kaamil’’. Il y met un (01) milliard FCFA pour sa réalisation. « À l’époque, Serigne Abdou Lahat disait, qu’il arrivera un jour où l’on ne verra plus un fils de Cheikh Ahmadou Bamba ou quelqu’un qu’il a, lui-même, éduqué. Alors que le mouridisme et son fondateur feront toujours l’objet de recherche », renseigne l’adjoint du responsable du Secrétariat de la bibliothèque, Cheikh Malick Diattara.

Une visite guidée dans le bâtiment, en cette matinée de veille de Magal, a permis d’avoir une idée sur l’immensité des connaissances de Cheikh Ahmadou Bamba. La première salle du bâtiment est réservée aux livres du saint coran écrits par des petits fils de Serigne Touba et de ceux qui ont appris et maitrisé le coran dans la cité religieuse.

Dans cette salle, il y est gardé jalousement, certaines reliques du Cheikh qu’il avait ramené à son retour d’exil. La 2e salle de la bibliothèque est consacrée aux khassidas (poémes) écrits par Serigne Touba.

La 3e salle est dédiée aux écrits sur la culture générale et du monde occidentale. Dans son prolongement, une salle de lecture est aménagée.
La 5e et dernière salle de cette immense bibliothèque est réservée à l’exposition, sur la cité de Touba et la famille du Cheikh Ahmadou Bamba.

Vous pouvez réagir à cet article