DÉBUT DE LA CONSTRUCTION DES TROIS PATROUILLEURS DE LA MARINE NATIONALE

news-details
Pétrole et gaz

L’entreprise française Kership a démarré la construction des trois patrouilleurs OPV-58 que le Sénégal avait commandés lors de la visite en novembre 2019 du Premier ministre français d’alors Edouard Philippe. Une cérémonie symbolique de découpe de la première tôle du premier des trois patrouilleurs destinés à la Marine sénégalaise s’est tenue mercredi dernier, à Concarneau (France), en présence du Général Birame DIOP, Chef d’Etat-major Général des Armées et de l’Amiral Oumar WADE, Chef d’Etat-major de la Marine nationale.

Fondée en 2013, la société Kership, filiale du groupe Piriou, est spécialisée dans la construction navale ainsi que de missiles vendus par MBDA (société industrielle du secteur aéronautique et spatial et de l’industrie de l’armement, leader européen dans la conception de missiles). Même si le montant de la transaction n’avait pas été dévoilée lors de la signature de l’accord, cette acquisition, par le Sénégal, de patrouilleurs devrait coûter plusieurs centaines de millions d’euros selon Pascal Piriou, cofondateur de Kership.

On remarquera toutefois que la vente de quatre appareils du même type a été réalisée cette année par le même groupe, au profit de la marine argentine, pour près de 200 milliards F CFA (300 millions d’euros). Cet équipement grandeur nature viserait à protéger les cotes en vue de l’exploitation prochaine de réserves de pétrole et de gaz aux larges du Sénégal. Le programme de construction de ces trois patrouilleurs, va s’échelonner sur une durée de 44 mois, jusqu’à l’été 2024. Il prévoit également une période de soutien de plusieurs années au Sénégal, selon des sites spécialisés visités par Emedia.sn.

La commande avait été faite en novembre 2019 par le ministère des Forces armées, auprès du groupe Piriou, en présence du président Macky Sall. Vincent Faujour, actuel président du groupe Piriou s’est réjoui du démarrage de la construction, en ces termes : « Ce contrat est le fruit de quatre années de travail conjoint entre les équipes de PIRIOU et celle de l’Etat Major de la Marine du Sénégal, qui nous ont permis de concevoir des Patrouilleurs de nouvelle génération, parfaitement adaptés aux besoins de la marine sénégalaise. »

Vous pouvez réagir à cet article