DERNIERS HOMMAGES À UN « MISSIONNAIRE DU PROGRÈS SOCIAL »

news-details
LEVÉE DU CORPS DE JACQUES DIOUF

La morgue de l’hôpital Principal Dakar a refusé du monde. Parents, amis, sympathisants ou encore anciens collaborateurs sont venus rendre un dernier hommage à l’ancien Directeur de la FAO, Jacques Diouf, décédé samedi dernier, 17 août, à Paris.

Dans l’enceinte de la morgue, les témoignages étaient unanimes : « Jacques Diouf était un homme bien ». Les six orateurs qui se sont succédé au micro ont tous relevé le caractère humaniste du défunt. « Il était un missionnaire incontestable du progrès social », dira l’ancien ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, Papa Abdoulaye Seck.

L’Etat du Sénégal, par le biais du ministre de l’Agriculture, Moussa Baldé a aussi rendu hommage à son illustre fils.

Sur le cercueil, enveloppé du drapeau national et porté par six gendarmes, était posté une médaille du Commandeur de l’ordre national du Lion. Une décoration à titre posthume du ministre au nom du président de la République, Macky Sall.

Après la levée du corps, le corbillard de la dépouille de Jacques Diouf s’est ébranlé vers Saint-Louis où l’ancien directeur de la FAO sera inhumé, cet après-midi, auprès des siens.

Vous pouvez réagir à cet article