LES EXIGENCES DE L’OPPOSITION ACCEPTÉES PAR LE POUVOIR

news-details
DIALOGUE POLITIQUE

L’opposition pourrait bien retourner à la table de discussion. Elle avait suspendu sa participation au dialogue après avoir émis des réserves sur les termes de références. Les opposants exigeaient une personnalité neutre pour diriger les travaux de ce dialogue politique. Chose acceptée ! La majorité, tout comme le ministère de l’Intérieur, sont favorables à cette exigence des leaders de l’opposition. « Aujourd’hui, la majorité présidentielle a montré toute sa disponibilité à aller dans ce sens. C’est-à-dire, qu’elle est ouverte à la mise en place d’une commission. Donc, le problème du format qui avait été posé par l’opposition devrait, en principe, être dépassé rapidement », a déclaré Valdiodio Ndiaye, porte-parole du jour de la société civile, à la sortie d’une réunion que le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye avait convoquée.

Ces préalables de l’opposition levés, M. Ndiaye pense que tous les acteurs politiques seront au rendez-vous prochainement. Un avis qu’il partage avec le coordinateur du pôle des non alignés. « Nous nous sommes entendus sur le format. C’est une personnalité neutre et connue, assistée par deux autres, qui va diriger les travaux du dialogue », a confirmé Dethie Faye.

Vous pouvez réagir à cet article