DOSSIER LE JOOLA : Les familles des victimes menacent

news-details
JUSTICE

Le non-lieu définitif prononcé par la justice française sur le dossier du naufrage du bateau Le Joola n’est pas du goût des familles des victimes sénégalaises. Dans tous leurs états, ces dernières ne comptent pas baisser les bras.

Boubacar Bâ, porte-parole de l’association nationale des familles de victimes, crie son désespoir sur les ondes de la Rfm : « Nous avions porté beaucoup d’espoir par rapport à la démarche des familles françaises parce que ce qui compte, c’est de faire la lumière sur cette affaire. Malheureusement, il n’y a pas de justice pour les familles. Aujourd’hui, on ne peut que déplorer cette situation. »
Président du collectif des familles de victimes du « Le Joola », Idrissa Diallo va plus loin. « 2000 personnes meurent et le Procureur classe le dossier, fulmine-t-il, sur les mêmes ondes. Le ministre de la Justice est là à parler de tout et de rien mais il ne parle jamais du dossier du Joola. Ce qu’on voudrait, c’est qu’on rouvre le dossier au Sénégal. C’est possible, c’est une question de volonté politique. »
Idrissa Diallo invite également Ismaïla Madior Fall à « avoir le courage de regarder cette affaire du Joola et de voir ce qu’il faut faire avec le président de la République. « Evidemment, c’est lui qui doit avoir cette volonté politique. Le véritable problème du Joola, c’est la Justice. Plus de 2000 personnes ne peuvent pas périr sans qu’il n’y ait Justice. C’est une honte. »
« En tant que familles de victimes, avertit Boubacar Bâ, nous avons d’autres alternatives par rapport à la commission européenne en matières de droit de l’homme ici même en Afrique avec la commission Cedeao. Parce que pour nous, il n’est nullement question qu’il y ait 2000 morts et qu’il n’y ait jamais d’ouverture d’information judiciaire au Sénégal. Donc, nous allons mener le combat ailleurs. »

Vous pouvez partager cet article