image

DOUDOU WADE CRAINT UNE VAGUE DE VIOLENCES

image

Le candidat de Wallu Sénégal à la mairie de Dakar continue d’alerter sur la violence en cette période de campagne électorale. Doudou Wade invite le président Macky Sall à garantir la sécurité des populations. « Nous avons commencé la campagne dans le plus grand calme avec un meeting d’ouverture à Biscuiterie, observe-t-il. Ensuite, je déroule ma campagne normalement. Vendredi dernier, j’ai tiré un bilan de la première semaine de campagne à 23 heures. J’ai fait un message de 21 minutes pour m’adresser au chef de l’Etat ». Doudou Wade craint des violences durant la dernière semaine de campagne : « je voulais lui faire savoir que lors de la deuxième et dernière semaine de campagne les candidats useront de tous les moyens pour arracher la victoire. J’avais dit que ça serait une semaine de violence. J’ai aussi dit au président Sall que la violence venait de son camp. Alors que c’est lui qui doit garantir notre sécurité ».

S’agissant de son programme parcouru sur 22 pages, Doudou Wade a parlé de 12 axes pour un contrat moral de performance. « Vous avez sans doute constaté le désordre, l’indiscipline, la mauvaise répartition des espaces, des investissements inachevés, a-t-il relevé. La santé, l’école, tout est à problème. Nous avons des problèmes de médecins, d’espace, de sécurité dans nos communes. C’est pour cette raison que j’ai décidé de me présenter en tant que Dakarois. Je rappelle que j’avais exprimé en 2002 mon souhait de briguer le suffrage des Dakarois. Mais, le président Wade aavait porté son choix sur Pape Diop. C’est avec ce dernier justement qu’on a constaté des changements à Dakar ».

Son ambition est donc de redonner à Dakar son lustre d’antan et l’adapter aux exigences de notre temps ; rétablir les fondamentaux d’une ville viable, intelligente et durable ; renforcer les mécanismes solidaires et le dialogue citoyen et participatif. La bonne gouvernance, la santé, l’éducation, l’intelligence territoriale, l’environnement et le cadre de vie, la sécurité, le tourisme etc, sont autant de secteurs que le candidat de Wallu à la ville de Dakar veut mettre en pratique et de manière inclusive et participative pour une capitale nouvelle. Pour ce faire, il compte travailler avec l’Etat central. « C’est mon premier collaborateur. Les gens oublient que c’est l’Etat central qui a confié 9 de ses compétences au maire. On ne peut pas te confier quelque chose et qu’en retour tu décides de ne pas travailler avec l’Etat », souligne-t-il.

Cheikh Moussa SARR
Photo : Pape Doudou DIALLO

17 janvier 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article