DR COUMBA KANE : « LA RÉOUVERTURE DE MÉDIS SÉNÉGAL EST UNE NÉCESSITÉ »

news-details
JURY DU DIMANCHE

Alors que les chercheurs du monde entier se penchent sur la chloroquine comme remède au Coronavirus, au Sénégal, la seule usine de fabrication de médicaments, Médis Sénégal, a mis la clé sous le paillasson depuis le 15 janvier dernier. Ce, à cause des difficultés financières estimées à près de 5 milliards de francs CFA. Jusqu’en 2002, l’usine fabriquait une quantité importante de chloroquine. Invitée de l’émission Jury du dimanche, le Professeur titulaire de bactériologie à la faculté de médecine, pharmacie et odontologie de l’Ucad, Coumba Kane, plaide pour la réouverture de cette usine. « A mon avis, il faut rouvrir cette usine. Ce serait bien qu’on puisse rouvrir cette usine et commencer la production. Parce que, si cette piste se confirme, on pourra aider non seulement le Sénégal et l’Afrique mais l’humanité. La réouverture de l’usine doit être une nécessité », a fait savoir Coumba Kane Touré.

IL N’Y A PAS DE CONCURRENCE ENTRE l’IRESSEF ET L’INSTITUT PASTEUR

Elle a, par ailleurs, été interpellée sur la concurrence qui existerait entre l’IRESSEF et l’Institut Pasteur. Ce sont, indique-t-elle, deux instituts qui ont des objectifs différents. « Il n’y a pas de concurrence entre les deux instituts », soutient-elle. Toutefois, elle s’empresse à préciser : « mais nous n’avons pas de collaboration réelle dans le cadre de la lutte contre la Covid 19. L’idéal serait qu’on collabore mais cela n’a pas eu lieu ».

Vous pouvez réagir à cet article