ÉLECTION DE MOHAMED BAZOUM : L’UCAD SE DIT HONORÉE

news-details
RESIDENTIELLE AU NIGER

D’après les résultats globaux provisoires rendus publics par la commission électorale, à l’issue du second tour de la présidentielle, au Niger, dimanche dernier, Mohamed Bazoum, ancien ministre de l’Intérieur, formé à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, va succéder à Mouhamadou Issoufou.

L’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) se dit honorée au lendemain de l’annonce de l’élection de Mohamed Bazoum, un de ses anciens pensionnaires, à la présidence du Niger.

"Avec l’élection de Mohamed Bazoum à la tête du Niger, c’est l’UCAD et toute la communauté universitaire du Sénégal qui sont honorées’’, indique un communiqué du rectorat de l’UCAD transmis à l’APS.

Le communiqué rappelle que Mouhamed Bazoum a fait ses études universitaires de 1979 à 1984 au département de philosophie de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines.

ÉTUDE ET SCOLARITÉ

Mohamed Bazoum commence ses études primaires à l’école primaire de Tesker (en) de 1966 à 1971 puis au collège d’enseignement général (CEG) de Maïné-Soroa et ensuite de Gouré de 1971 à 1975 où il obtient son brevet d’études du premier cycle (BEPC). Il fréquente le lycée Amadou Kouran Daga de Zinder de 1975 à 1979 d’où il sort avec son baccalauréat A4. Il fait ses études universitaires de 1979 à 1984 à l’université de Dakar (Sénégal) à la faculté des lettres et sciences humaines au département de philosophie. Il est détenteur d’une maitrise en philosophie politique et morale puis d’un diplôme d’études approfondies (DEA), option logique et épistémologie.

Il devient ainsi le 6ème président d’une République alumni de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, selon la même source, ajoutant qu’il rejoint ainsi les présidents Abdou Diouf et Macky Sall (Sénégal), Thomas Yayi Boni et Patrice Talon (Bénin) et Ibrahim Boubacar Keïta (Mali).

AVEC 3 PRÉSIDENTS EN EXERCICE, L’UCAD DÉTIENT UN RECORD MONDIAL

En décembre 2018, il avait effectué un retour vers son Alma Mater en participant au Homecoming ou retour des diplômés couplé au centenaire de la Faculté de Médecine, Pharmacie et Odontostomatologie, rappelle encore le communiqué. "Avec 3 présidents actuellement en exercice, l’UCAD détient un record mondial’’, salue la même source.

Mohamed Bazoum du parti au pouvoir, le PNDS Tarraya, a remporté l’élection présidentielle du 21 février au Niger avec 55,75% des suffrages, selon les résultats rendus publics par la CENI.

Le candidat de l’opposition, l’ancien chef de l’Etat, Mahamane Ousmane, du RDR Tchandji, a recueilli 44,25% des voix, selon la CENI qui fait état d’un taux de participation de 62,91%, près de 4,5 millions ayant voté sur les 7,4 millions d’inscrits.

Toutefois, la tension est montée d’un cran, mercredi, au Niger où l’opposition a revendiqué sa victoire à la présidentielle après l’annonce officielle de celle du candidat du pouvoir, Mohamed Bazoum. Cette situation a provoqué des manifestations de mécontentement dans plusieurs villes du pays.

Le candidat de l’opposition au Niger, Mahamane Ousmane, a revendiqué, mercredi 24 février, la victoire à la présidentielle de dimanche dans un discours reçu par la presse au lendemain de l’annonce officielle des résultats provisoires par la Commission électorale donnant pour vainqueur Mohamed Bazoum, candidat du pouvoir.

Vous pouvez réagir à cet article