ENAMPOR - LE MAIRE AUDITIONNÉ, PLUSIEURS AUTORITÉS CONVOQUÉES

news-details
DÉCÈS D’UN CHAUFFEUR DE CAMION

La gendarmerie poursuit ses auditions dans l’affaire de la mort du chauffeur d’un camion de vidange et de son apprenti. La découverte avait installé la stupeur à Mamatoro, dans la commune d’Enampor, dans le Sud du pays. Les victimes ont été retrouvées, début février, coincées à l’intérieur du fût de leur citerne. Le chauffeur était déjà mort au moment où son apprenti, secouru un peu plus tôt par les populations, était dans le coma. Évacué à l’hôpital par les sapeurs-pompiers, ce dernier trépassera.

Plusieurs autorités de la zone sont convoquées par les enquêteurs dont le chef du village de Brin, le président des chauffeurs de camion de vidange et le président des jeunes de la localité. Ce, après l’audition du maire d’Enampor, Khalifa Bassène.

Ce dernier a déclaré, au micro du correspondant d’iRadio, que c’est la panique dans la zone depuis le drame. « Mon collègue de Simbandi pense que j’ai mal communiqué alors que mon problème était très clair, je ne pouvais dire qu’il y avait agression, j’étais là quand on sortait le corps. J’ai dit s’il y a effectivement agression mais qu’on laisse l’enquête suivre son cours. Aujourd’hui, en tout cas, c’est la panique au niveau de la population. C’est vrai à la question de savoir quand il y a eu l’ouverture de ce carré. Mais est-ce une raison de dire puisqu’il y a agression, c’est l’œuvre d’un mécontent. Dans tous les cas, l’enquête suit son cours ».

Vous pouvez réagir à cet article