GESTION DES URGENCES : LA RÉPONSE DES MÉDECINS AU MINISTRE DIOUF SARR

news-details
SANTÉ

Le ministre de la Santé et de l’Action sociale veut imposer à ses agents une prise en charge correcte des cas d’urgences. Une circulaire a ainsi été envoyée dans ce sens aux directeurs de structures hospitalières. Mais, pour le Syndicat autonome des médecins du Sénégal (SAMES), les grandes orientations du ministre relevées dans sa circulaire sont déjà en application au niveau établissements sanitaires. « Dans l’absolu, les différents points évoqués sont une routine. Ils sont utilisés d’une manière régulière pour gérer les urgences », a déclaré le Secrétaire général du Sames, Amadou Yéri Camara qui demande au ministre des moyens d’accompagnement pour l’effectivité des autres mesures.

« La régulation des patients, c’est ce que l’on préconise. Pour ce volet, il faudrait faire de sorte que le Samu soit présent dans toutes les régions et qu’ils puissent aider à la régulation. Dans les zones où il n’est pas physiquement présent, il faudrait y mettre est un système de régulation », plaide M. Camara contacté par emedia. Le syndicaliste pose le problème de manque d’ambulance et d’urgentistes dans les établissements sanitaires. Ce qui pourrait bien être un handicap dans l’application des mesures de la circulaire.

Vous pouvez réagir à cet article