GRÂCE DE KHALIFA SALL : LE OUI MAIS DE MACKY

news-details
POLITIQUE

Le chef de l’Etat aurait dit oui à une grâce en faveur de l’ex-maire de Dakar. Mais, à une seule condition, la présidence attend simplement une demande de la part du concerné, informe la RFM. Ce qui n’est toujours pas fait. Un membre de l’entourage du chef de l’Etat affirme que si l’ex-maire de Dakar écrivait aujourd’hui même sa demande, il ne passerait pas une nuit de plus en prison.

Seulement, la décision d’accorder la grâce présidentielle n’est pas forcément assujettie à une demande. La demande de grâce est à la limite superfétatoire. L’accord de la grâce est un pouvoir discrétionnaire du président de la République. La seule condition, c’est la procédure ordinaire et extraordinaire.

Vous pouvez réagir à cet article