Pourquoi Cheikh Diop s’est immolé devant le Palais

news-details
DAKAR

Nous en savons un peu plus à propos de l’individu qui s’est immolé par le feu cet après-midi, sur l’avenue de la République, à quelques encablures du palais présidentiel.

Il s’appelle Cheikh Diop et il est père de trois enfants. La quarantaine, l’homme est récemment sorti de prison. Sauvé un premier temps par un passant qui aurait sorti son extincteur pour éteindre le feu, Cheikh Diop a été acheminé à l’hôpital Principal de Dakar, après une intervention difficile des Sapeurs pompiers. Il a commis cet acte désespéré pour réclamer des dommages à l’Etat après l’amputation de sa main droite, suite à une piqûre à l’infirmerie de la prison de Rebeuss.
Né en 1972, Cheikh Diop vivait en Italie où il était employé dans une grande société spécialisée. C’est lui, qui avait électrifié en énergie solaire, les deux maisons tests de la Cité Namora à Tivaouane Peulh, sous le régime de Wade.
Les choses ont mal tourné lorsqu’il a voulu convoyer son frère en Europe, via les services d’un démarcheur de visa. Il fut arrêté pour faux et usage de faux dans un document administratif et placé sous mandat de dépôt à la prison de Rebeus.
En détention provisoire, le prévenu qui souffrait de céphalées, a reçu une injection à l’infirmerie de l’administration pénitentiaire. Ce qui a entraîné une gangrène mixte de son avant-bras droit. Il sera, ensuite, amputé du bras suite à son internement à Hôpital général de Grand-Yoff.
Aux dernières nouvelles, l’état de Cheikh Diop, serait stable. Il a été admis en soins intensifs à l’Hôpital Principal de Dakar après son évacuation par les sapeurs-pompiers hier.
Une enquête est ouverte.

Vous pouvez partager cet article