Jean Meïssa Diop relaie le cri de détresse des épouses

news-details
LITTERATURE

L’espace virtuel peut-il apporter des solutions à des problèmes, particulièrement conjugaux, qui autrefois étaient posés au sein de la famille ?

L’essai de l’ancien journaliste Jean Meïssa Diop, nous amène à réfléchir sur ce phénomène que l’on retrouve de plus en plus sur Internet, notamment via les médias sociaux tels que Facebook, Twitter et WhatsApp. Jean Meïssa Diop relaie la détresse sociale et psychologique qui pousse ces femmes à se tourner vers le virtuel.

Les sujets dominants sur ces forums sont l’infidélité des époux, la qualité des relations sexuelles au sein du couple, l’incompréhension et le manque de communication dans le foyer, l’amour extra-conjugal des épouses…

La solitude dans le couple  

A travers les récits recueillis, Jean Meïssa Diop dit ressentir davantage un cri de libération plutôt qu’une recherche de solutions et déplore l’individualisme et l’urbanisme qui prend place au sein des couples. « La solitude du couple » comme il le souligne, s’installe lentement avec cette ère virtuelle. Vue comme une solution au départ, la virtualité devient la source du manque de communication dans les familles d’aujourd’hui.

Il déplore l’absence de la famille traditionnelle qui ouvre la porte à ce besoin que certains couples éprouvent à se confier sur les réseaux. Un livre d’étude plus approfondie sur ce phénomène n’est pas à exclure nous confie Jean Meïssa Diop.

Vous pouvez réagir à cet article