Journées culturelles – ISI : Le message du parrain Mamoudou Ibra Kane aux étudiants

news-details
ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

L’Institut supérieur d’informatique (ISI) déroule ses 72 heures culturelles du 18 au 20 avril 2018. Mamoudou Ibra Kane, le Directeur général du Groupe Emedia INVEST, a été choisi comme parrain par l’Amicale des étudiants et anciens de l’ISI (AMEA). Un choix qui s’explique, entre autres, par le parcours et l’exemplarité de l’homme. « Mamoudou, c’est d’abord un grand monsieur, explique le PDG du Groupe ISI, Abdou Diaw. Ce sont les étudiants qui ont fixé les critères liés au professionnalisme, à l’intellect et à la sobriété. Il est incontestablement une personnalité qui compte dans le paysage sénégalais. Il est une référence pour les étudiants et pour toute la jeunesse sénégalaise. »

Endeuillé par la perte de son grand-frère, le parrain est représenté par Mamadou Ndiaye, le Directeur de la Communication du groupe Emedia INVEST. Transmettant son message, ce dernier a beaucoup insisté sur l’éducation pour appréhender les réalités du futur : « Demain, ça va être âpre et c’est maintenant qu’il faut appréhender l’âpreté de la situation. Vous ne pourrez affronter ces réalités que par le truchement de l’éducation que vous êtes en train de recevoir aujourd’hui. Donc, chaque pas, selon Mamadou Ibra Kane, doit être un pas décisif autrement dit un pas que vous avez maîtrisé avant de franchir un autre pas. La nation sénégalaise se construit dans la pluralité et sa jeunesse, de part sa diversité. Il faut la cultiver pour faire la différence. Il y a simplement des nuances sociétales parce que nous venons de régions différentes et chaque région a sa spécificité. Selon monsieur Kane, vous vous retrouvez maintenant autour d’un creuset parce que l’école comme ISI peut vous apporter de la richesse à vos diversités et vous devenez solidaires, plus forts pour affronter les réalités de demain. »

Pour arriver à ce résultat, Mamoudou Ibra Kane, rapporte son émissaire, « veut une jeunesse saine, qui se responsabilise. Il ne veut pas d’une jeunesse dorée, dorlotée. Il veut une jeunesse confiante, qui frappe aux portes de la responsabilité très tôt. Pour lui, puisque les enjeux les plus importants, c’est des enjeux de développement, on quitte un point pour aller à un autre, d’un point A à un niveau inférieur pour se projeter à un point B qui est un point de développement supérieur. Si vous inculquez ces notions, selon lui, vous êtes dans la dynamique d’apporter votre pierre à l’édifice du développement de votre pays et, mieux à l’édification d’une Afrique plus développée. D’autant plus que de nouveaux enjeux apparaissent au moment même où cette jeunesse commence maintenant à appréhender les réalités de ce pays par le truchement des écoles dans lesquelles ils sont formés. Ce sont des écoles qui vous apprennent la responsabilité à gérer des situations, des hommes. Par ce biais, Mamoudou Ibra Kane estime que seule une jeunesse saine autrement dit une jeunesse forte, qui transcende les contingences du moment, pour se placer justement dans les dynamiques de perception des transformations du continent. C’est sur ce seul plan que vous pourrez assurer véritablement votre décollage. »

Aussi, compte tenu de « l’honneur » qui lui est fait, le parrain a promet de rencontrer les étudiants du Groupe ISI, à son retour des obsèques de son grand-frère.

Crée en 1994 avec 25 étudiants seulement, l’institut en compte 3 800 aujourd’hui de diverses nationales, sénégalaises, comoriennes, gabonaises, congolaises, centrafricaines, djiboutiennes, guinéennes. La cérémonie de remise de prix aux meilleurs étudiants au tableau d’honneur du premier semestre a regroupé ce vendredi 19 avril au Centre international du commerce extérieur du Sénégal (CICES), les étudiants des différents campus : ISI Dakar, ISI Keur Massar, ISI Kaolack, ISI Diourbel, ISI Kaffrine, ISI Nouadhibou et Nouakchott, en Mauritanie.

Aujourd’hui, fixe le PDG du groupe, « les défis qui restent à venir sont plus importants. Nous avons des études orientées dans la qualité et nous allons mettre en place une école doctorale après les licences et les masters. Nous voulons avoir un enseignement de qualité dans l’ensemble de nos campus. Le défi majeur, c’est de répondre aux attentes des parents d’élèves, qui nous ont fait confiance. »

Déjà, exulte-t-il, les étudiants du Groupe ISI ont raflé 14 sur les 35 certificats à la Compétition TIC Huawei Sénégal.
Le chanteur Amadou Kane Diallo Niang et le Groupe PHB, d’anciens étudiants d’ISI, ont assuré l’animation.

Vous pouvez réagir à cet article