KOULIBALY ET NAPLES MUSÈLENT SADIO MANÉ ET L’ARMADA OFFENSIVE DE LIVERPOOL

news-details
LIGUE DES CHAMPIONS

Le Naples de Kalidou Koulibaly a battu 2-0 le Liverpool de Sadio Mané et de Mohamed Salah durant la première soirée de Ligue des champions 2019-2020, ce 17 septembre. Deux Africains ont marqué, ce mardi : le Nigérian Peter Olayunka avec le Slavia Prague et le Tanzanien Ally Samatta avec Genk.

Naples de Kalidou Koulibaly et Liverpool de Sadio Mané ne se quittent plus depuis la saison passée, mais ont réussi à se séparer au score. Dans un match qui s’est disputé avec les deux internationaux sénégalais titulaires, le champion d’Europe en titre est tombé (2-0) sur la pelouse du San Paolo, au terme d’un match plus emballant et plus intense après la pause qu’avant.

En première période, les Reds se sont procuré les situations les plus favorables, sans parvenir à les concrétiser. Meret a stoppé la frappe du gauche de Mané (21e), Milner n’a pas cadré (22e), Mario Rui a coupé un centre attendu avec gourmandise par Salah (43e) et, surtout, Firmino, esseulé dans la surface, a gâché une occasion rutilante de la tête (44e). Inversement, ce sont les Napolitains qui ont frappé les plus forts à la reprise, par Mertens, dont la reprise du droit à la conclusion d’un joli mouvement a été détournée par Adrian au prix d’une fantastique parade (49e).

Cette opportunité a inauguré une tranche de match rythmée, mais aussi de plus en plus heurtée. Obligés de faire face à la pression adverse, Robertson (57e) et Milner (61e), avertis, ont illustré cette tension, quelques minutes après une contre attaque gâchée par Mané, maladroit au moment de décaler Salah (55e). Dix minutes plus tard, une intervention ratée de Manolas a permis à L’Égyptien de frapper du gauche en très bonne position, mais Meret a répondu à son homologue Adrian en détournant le ballon de la main gauche (65e).

Alors que Liverpool revenait bien, Callejon s’est infiltré dans la surface et a provoqué avec vice une faute de Robertson. Malgré l’intervention d’Adrian, qui a touché le ballon, Mertens a transformé la sentence du pied droit (82e). Durant le temps additionnel, Llorente a enfoncé le clou de la victoire, en profitant de l’apathie de la défense adverse (90e +2). Éliminé au premier tour de la compétition par les Reds la saison dernière, Naples s’est offert une revanche à travers ce succès de prestige.

Salzbourg (Autriche) – Genk (Belgique) 6-2

Ally Samatta a entretenu le vague espoir d’une révolte belge en Autriche, en réduisant le score à 5-2 d’une superbe tête plongeante. C’était d’ailleurs le tout premier but inscrit par un Tanzanien, dans l’histoire de la C1. Mais lui et le Congolais Dieumerci Ndongala – qui a vécu récemment une triste mésaventure dans un magasin de vêtements – ont surtout assisté au naufrage du Racing. Et Samatta a évité de peu un carton rouge. Toujours côté Genk, le Nigérian Paul Onuachu et le Belgo-Congolais Théo Bongonda (averti) sont entrés en jeu.

GROUPE F

Inter Milan (Italie) – Slavia Prague (République tchèque) 1-1

Un Peter Olayinka intenable a bien failli faire chuter l’Inter à domicile. Le Nigérian a en tout cas ouvert le score en se jetant sur un ballon repoussé par le portier adverse, Samir Handanovič (64e). Toujours côté Slavia, la soirée de l’Ivoirien Ibrahim Traoré s’est mal finie. Le milieu de terrain est sorti sur blessure suite à une intervention brutale du latéral ghanéen adverse, Kwadwo Asamoah, averti sur ce coup-là.

Borussia Dortmund (Allemagne) – FC Barcelone (Espagne) 0-0

Le prodige Bissau-Guinéen Ansu Fati, âgé de 16 ans seulement, n’a pas fait la différence pour son premier match en C1 avec le Barça. Il a cédé sa place en deuxième période à la superstar Lionel Messi. Côté Borussia, le Marocain Achraf Hakimi s’est battu pour contenir les assauts de Jordi Alba et d’Antoine Griezmann.

GROUPE G

Lyon (France) – Zénith Saint Pétersbourg (Russie) 1-1

Le Burkinabè Bertrand Traoré, qui s’est beaucoup dépensé sur l’aile droite, est sorti sous les sifflets du public lyonnais (77e), au grand dam de l’Ivoirien Maxwel Cornet qui l’a remplacé. Le Malien Youssouf Koné s’est également investi mais les centres du latéral gauche ont manqué de précision. Il a par ailleurs a été averti à la 71e minute. Le Franco-Malien Moussa Dembélé, lui, a vécu un match frustrant avec peu d’occasions de but à se mettre sous la dent.

Benfica (Portugal) – Leipzig (Allemagne) 1-2

Malgré un match solide au milieu de terrain, le Marocain Adel Taarabt n’a jamais trouvé la faille en faveur de Lisbonne. C’est donc le Leipzig des Franco-Congolais Nordi Mukiele (titulaire) et Christopher Nkunku (entré en jeu), et du Malien Amadou Haidara (entré en jeu en première période mais averti) qui l’a emporté.

GROUPE H

Chelsea (Angleterre) – Valence CF (Espagne) 0-1

Le Centrafricain Geoffrey Kondogbia et le Franco-Sénégalais Francis Coquelin ont livré un match appliqué au milieu de terrain lors du succès de leur club, même si Coquelin a été averti. Une rencontre durant laquelle le Franco-Guinéen Mouctar Diakhaby a fait son apparition.

Ajax Amsterdam (Pays-Bas) – Lille (France) 3-0

L’entame de Ligue des champions 2019-2020 s’est déroulée presque parfaitement pour André Onana et Hakim Ziyech. Le portier camerounais a gardé sa cage inviolée malgré les assauts lillois. Quant au milieu marocain, il a été passeur décisif et a failli également être buteur, une de ses frappes ayant heurté la barre transversale adverse. Dans les rangs du LOSC, le Franco-Ivoirien Jonathan Bamba et le Nigérian Victor Osimhen se sont beaucoup battus en attaque, tout comme le Franco-Sénégalais Boubakary Soumaré au milieu de terrain.

Vous pouvez réagir à cet article