image

"L’ESSENTIEL POUR COMMENCER"

image

(Bafoussam) - La victoire arrachée contre les Zimbabwéens pourrait prédire les obstacles qui vont se dresser sur le chemin des nôtres dans ce tournoi de la CAN.

Le Sénégal sera attendu à chaque sortie par des adversaires déterminés. Et dans ce registre, les Zimbabwéens ont été de coriaces clients. Mais l’essentiel est réalisé dans un contexte extrêmement compliqué avec les nombreux cas de Covid enregistrés dans la tanière.

Si l’équipe a montré un visage un peu rassurant pendant les trente premières minutes du match, le reste de sa prestation fut assez emprunté.

Les Zimbabwéens qui avaient compris que le principal danger venait de Sadio lui laissèrent rarement l’occasion de montrer son savoir-faire.

Le penalty transformé par la star sénégalaise récompense tout de même la meilleure équipe sur l’ensemble du match.

Cette victoire est bienvenue pour impulser l’équipe nationale sérieusement affectée par cette épidémie de Covid.

Mais elle doit signifier surtout pour les hommes de Cissé qu’il faudra se concentrer sur leur sujet et ne rien céder à l’ adversaire pour faire partie des favoris de cette compétition.

Pour cela, il faudra au moins que le collectif ait une grande détermination, pareille à celle affichée par Sadio dans ce match.

Dans cette partie qu’il fallait absolument remporter pour ne pas se mettre la pression, en dehors du joueur de Liverpool, seul Bouna Sarr a su élever son niveau. Et dans les camps, Seyni Dieng a démontré qu’il était plus qu’une doublure. Il a été une agréable surprise pour ceux qui ne le connaissaient pas.

La partie de vendredi, le derby de l’ex-Zone 2, contre la Guinée a déjà débuté avec la déclaration de l’entraîneur Kaba Diawara sur le penalty de Sadio qui est pour lui un cadeau. La bataille psychologique est déjà engagée.

Aujourd’hui , le VAR est là pour contredire la mauvaise foi de Coach Diawara.

Enfin, il serait honnête, d’encourager Aliou Cissé à défaut de le féliciter, suite à ce match où il ne savait pas où mettre les pieds avec cette cascade de défections de joueurs titulaires infectés par le Covid.

Mamadou Koumé
Journaliste-ancien président de l’ANPS

11 janvier 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article