Hausse indemnité de logement : L’Etat passe à la caisse

news-details
EDUCATION

Un signal fort dans le cadre de l’apaisement de l’espace scolaire ? Dans tous les cas l’Etat a commencé à mettre en œuvre le protocole d’accord signé le 30 avril dernier avec les enseignants, en rajoutant 15 mille francs CFA sur l’indemnité de logement, informe un communiqué du ministère de l’Economie, des Finances et du Plan dont nous avons obtenu copie.

« Conformément aux termes du protocole d’accord avec les syndicats d’enseignants signé le 30 avril 2018, le gouvernement a mis en œuvre la première phase de la mesure relative à la hausse de l’indemnité de logement, en rajoutant 15 mille francs CFA en fin octobre (montant de la première échéance) pour tous les enseignants », détaille le document. Lequel précise que « cette augmentation porte l’indemnité de logement à 75 mille francs CFA pour le mois d’octobre ».

Les autres échéances sont respectivement prévues le 1er janvier 2019 (10 mille francs CFA) et le 1er janvier 2020 (15 mille francs CFA), souligne le ministère. Qui tient à rappeler que le premier mois d’entrée en vigueur de cette valorisation coïncide avec le début du remboursement de l’avance-Tabaski (6250 francs Cfa) et le quatrième mois de mise en œuvre de la cotisation supplémentaire FNR en vue d’améliorer le niveau des pensions (minimum 4 mille francs CFA pour les agents fonctionnaires).

Il s’y ajoute également que la hausse de l’indemnité de logement s’accompagne, selon le montant du revenu de l’agent et sa situation en termes de parts familiales, d’une hausse de l’assiette imposable. Etant donné également que les situations salariales varient d’un agent à l’autre en fonction de son ancienneté, sa position administrative, sa situation matrimoniale, entre autres.

Vous pouvez partager cet article