LA FRANCE N’A PAS AIMÉ LA DÉCLARATION DE SALIF KEÏTA

news-details
PRÉSENCE MILITAIRE

La dernière sortie publique du célèbre chanteur malien n’est pas du goût de la France. Salif Keita, demandait au président du Mali Ibrahim Boubacar Keita, de démissionner, à défaut de tenir un langage de vérité à son homologue français Emmanuel Macron.

A peine 24 heures après sa déclaration, l’ambassade de France au Mali a réagi à travers les réseaux sociaux, dénonçant « avec la plus grande fermeté les propos de M. Salif Keita à l’encontre de la France. Ces discours font le jeu des terroristes et sont une offense à la mémoire des civils et militaires maliens, français et internationaux, victimes de la barbarie terroriste au Mali », s’est offusqué le représentant du Quai d’Orsay à Bamako, via un tweet sur le compte de la France au Mali.

Hier, dans une vidéo en bambara (langue populaire au Mali) et en français, Salif Keita apostrophait IBK, en lui demandant de dire la vérité à Macron. « Il n’y a pas de Jihadistes au Nord. Ce sont les Français qui sont en train de tuer les militaires, vous n’avez qu’à y envoyer votre fils », l’interpellait-il, avant de lui conseiller de démissionner : « Les Maliens sont fatigués ! »

Vous pouvez réagir à cet article