Pr SEYDI REÇOIT LE NOUVEAU SERVICE DES MALADIES INFECTIEUSES

news-details
inauguration

Erratum : Une mauvaise interprétation des propos du président de la République nous a fait écrire que le nouveau service des Maladies infectieuses et tropicales (SMIT) inauguré ce mardi porterait le nom du Professeur Moussa Seydi. En effet, le chef de l’État a dit que le spécialiste des maladies infectieuses aurait mérité un tel honneur. Toutes nos excuses à nos lecteurs pour cette méprise.

Ce n’est pas la première fois que le président de la République donne le nom d’une structure publique à une personnalité encore en vie. En septembre 2019, Macky Sall avait pris un décret parrainant le lycée de Sédhiou à l’ancien ministre de la Recherche scientifique, Balla Moussa Daffé.

Macky Sall estime que Pr Seydi mérite bien cette distinction. « Je sais qu’il n’est pas habituel de baptiser un centre par le nom de quelqu’un qui en exerce la responsabilité, qui est aujourd’hui le professeur Seydi. Mais vous méritez parfaitement que ce centre prenne votre nom pour l’exemple et l’initiative », a annoncé le chef de l’Etat. Il a déclaré, devant l’assistance, que c’est le Pr Moussa Seydi qui a donné l’idée de la mise en place d’une telle infrastructure et qui a piloté le projet.

Le nouveau bâtiment du SMIT, financé en partie par le budget de l’Etat du Sénégal est construit en un R+2 sur près de 2 hectares. Il est équipé de 70 lits dont 13 suites, un service de réanimation, deux chambres à pression négative, trois laboratoires, une unité de vaccination, un centre de formation, une salle polyvalente de 330 places, un espace d’archivage, une salle de sport, des salles de travail, une administration, un restaurant, entre autres commodités…

Le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr a également annoncé que l’espace P3 pourra accueillir en toute sécurité les malades atteints d’infections les plus dangereuses.

Pour Macky Sall, l’engagement du Pr Seydi est un acte d’une portée incommensurable, à l’heure d’une pandémie qui inquiète le monde. « Un engagement civique, altruiste et patriotique, c’est rare de nos jours. Vous rappelez à la face du monde que par l’acte de soigner le médecin est avant tout une expression d’humanité à l’endroit du patient et au service du bien commun ».

Le chef de l’Etat a aussi profité de cette tribune d’inauguration du SMIT pour conscientiser davantage sur la pandémie. Il a appelé les populations à plus de respect des mesures barrières édictées. « Si j’ai tenu à présider personnellement la cérémonie d’inauguration des nouveaux locaux du Service des maladies infectieuses et tropicales de Fann, c’est pour marquer, une fois de plus, la priorité élevée que j’accorde à l’amélioration des performances de notre système de santé. »

« À tous ceux qui continuent d’ignorer les gestes barrières, de négliger le port correct du masque, de ne pas observer la distanciation physique, et pire, de nier l’existence même de la Covid-19, je voudrais dire ceci : vous-vous mettez en danger, et vous mettez les autres en danger. Pensez aux morts et à leurs familles endeuillées, pensez aux malades et à leur souffrance, pensez aux guéris qui gardent encore dans leur chair les séquelles de cette terrible maladie. Je renouvelle mon appel à la vigilance et à la responsabilité de tous pour le respect strict des gestes barrières, le port correct du masque, le lavage fréquent des mains, la distanciation physique et la restriction des déplacements et rassemblements non essentiels », a-t-il déclaré.

Vous pouvez réagir à cet article