image

« LE SÉNÉGAL EST LE PAYS LE PLUS ENDETTÉ DE LA SOUS-RÉGION DE L’UEMOA »

image

L’économiste, Amath Soumaré par ailleurs Directeur général de SOPEL International, spécialiste de l’Intelligence économique était l’invité de Mamoudou Ibra Kane dans l’émission Jury du Dimanche. Parmi les points développés, il y’a la question de l’inflation au Sénégal. Selon l’économiste, aujourd’hui, nous sommes à l’inflation à deux chiffres. « Au mois de juillet on était à 11% et fin août début septembre on est à 11,3% de taux d’inflation. Au niveau de la dette, il y’a deux mois on était à 75,6% de dette. On a le critère de convergence de l’Uemoa qui est à 70% maximum qu’on ne peut pas dépasser. On est le pays le plus endetté de la sous-région de l’Uemoa », a révélé l’invité du JDD.

Cependant, il reconnaît que ce ne sont pas les chiffres donnés par l’Etat du Sénégal. Parce que, explique-t-il, nous sommes dans une période trouble. « Ils doivent comprendre que nous sommes dans une économie de l’information. L’économie de la connaissance. On ne peut plus cacher les chiffres. Même si vous ne les publiez pas ça ne peut pas se cacher. Moi mes sources je ne les regarde pas ici. Je les regarde dans mes anciennes institutions ou sociétés que j’ai travaillé. Il s’agit de l’Ocde, la Banque mondiale, le FMI, etc. », a-t-il déclaré.

Par ailleurs, il demande la réédition des comptes dans cet endettement. « Il faut nous dire où est-ce que l’argent est utilisé ? Je suis incapable de vous dire où est-ce que ces dettes sont passées parce que ce n’est pas publié », a dit Amath Soumaré.

Sur une question de savoir comment enrayer cette inflation ? Il a rétorqué qu’il faut que nous ayons notre monnaie nationale. Parce que la première souveraineté, c’est la monnaie. Pour répondre concrètement à la question, il a ajouté : « avec ce que je vois et je vous donne rendez-vous d’ici l’année prochaine, je ne pense pas qu’il ait un gouvernement capable en 16 mois de juguler le problème de l’inflation. Parce qu’on n’a pas le patriotisme. Tout le monde est indiscipliné et on ne respecte rien ici. Il n’y a pas de contrôle. Alors que l’économie n’a pas besoin de désordre ».

Cheikh Moussa SARR
Pape Doudou DIALLO (Photo)

25 septembre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article