image

LES VICTIMES DE HABRÉ INTERPELLENT MACKY SALL, FUTUR PRÉSIDENT DE L’UA

image

Les 7936 victime du régime de Hissene Habré interpellent le président Macky Sall. À l’orée de sa prise de fonction, à la tête de l’Union africaine (Ua), elles disent fonder beaucoup d’espoir pour rentrer dans leurs fonds relatifs à leur indemnisation. Ces fonds sont évalués à 82 milliards de F CFA. Ce programme d’indemnisation, a déclaré Me Assane Dioma Ndiaye, doit être inscrit dans l’agenda du président Macky Sall à l’Ua. L’avocat des victimes de Habré de renchérir : ’’Dans tous les procès pénaux internationaux, des indemnisations sont prévues pour les victimes’’.

Face à la presse, ce lundi, les représentants des victimes de l’ex président du Tchad sont revenus, avec des vidéos à l’appui, sur des faits relatants les supposées exactions dont leurs clients furent victimes pendant le règne de Hissene Habré, entre 1980 et 1990. Dans ces vidéos, l’on pouvait voir, aussi, l’image de Habré, tout de blanc vêtu, ses lunettes noires bien ajustées, dans la salle d’audience du Palais de justice lors de son procès . Des témoignages à charge défilaient aussi sur l’écran.

En tant prochain président en exercice de l’Ua, Macky Sall va travailler sur des dossiers tels que la sécurité, les infrastructures, la santé, la démocratie dans le continent. Mais également sur des questions liées aux droits humains. Dans cette optique, les victimes de Habré lui demandent de prendre un ’’ 2e rendez vous’’ avec l’histoire en diligentant leurs dossiers d’indemnisations. ’’ Vous avez fait un effort pour que Hissene Habré soit jugé à Dakar par l’Ua. Jusqu’à présent, on attend que l’institution africaine indemnise les victimes que nous sommes. Je vous prie pour que ceci soit votre programme’’, a déclaré Abdourakhmane Gaye, victime sénégalaise.

Dans le cadre du fonds fudicaire prévu pour l’indemnisation des victimes, l’Ua a déjà débloqué 5 millions de dollars. Selon Me Assane Dioma Ndiaye, une commission d’administration de ces fonds est en train d’être mise en place à Ndjamena. Mais l’administrateur et les membres de ladite commission ne sont pas encore nommés. Ce qui retarde la disponibilité de ces fonds. ‘’Il y a l’Union européenne qui est prête à mettre des fonds. Mais elle attend que l’Ua finisse les formalités de mise en place de la commission d’administration. Si les victimes ne sont pas indemnisées, le procès aura un goût inachevé. C’est pourquoi nous fondons beaucoup d’espoir sur la présidence de Macky Sall afin que toutes les conditions d’une indemnisation soient réunies’’, a déclaré l’avocat.

À ce jour, aucune victime n’a reçu d’indemnisation. Et pour Seydi Gassama, d’Amnesty International, ‘’ cette affaire aurait pu être réglée, en 2017, si l’Ua, les États du Sénégal et du Tchad avaient fait ce qu’ils devaient faire’’. ‘’ En tous les cas, elles doivent être réglées avant la fin de l’année 2022’’, a-t-il conclu.

Babacar FALL
Photos : Abdoulaye SYLLA

3 janvier 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article