La SDE va contester la décision du ministère de l’Hydraulique

news-details
CONTRAT D’AFFERMAGE

Sans surprise, le choix porté sur l’entreprise française SUEZ pour la gestion par affermage du service public de production et de distribution d’eau potable en milieu urbain et péri-urbain au Sénégal sera contesté par la Sénégalaise des Eaux (SDE), qui s’occupait de ce service public depuis 22 ans.

Selon son Directeur général Abdoul Baal, que nous avons joint au téléphone, « la SDE verra ce qui a fait que le choix a été porté » sur son concurrent, SUEZ alors qu’il estime la société qu’il dirige « avait une offre de loin plus intéressante » que celle dudit concurrent. « Nous prenons acte de cette décision de la commission des marchés du ministère de l’Hydraulique. Nous userons des droits de recours que le Code des marchés publics prévoit », avertit M. Baal, qui rassure néanmoins que la SDE a accueilli la nouvelle relative à la sélection d’un autre opérateur pour la gestion par affermage du service de production et de distribution d’eau. « C’est une attribution provisoire et nous l’accueillons avec sérénité à la Sénégalaise des Eaux », jure-t-il au bout du fil.

Le DG de la SDE promet également qu’en attendant que la situation soit définitivement clarifiée, ses services se chargeront de continuer le travail au quotidien : « Nous avons un contrat avec l’Etat du Sénégal et nous ferons le nécessaire pour que tout se passe bien jusqu’à la fin de notre contrat actuel, en particulier pour rassurer les consommateurs et l’Etat que la continuité du service public de distribution d’eau ne connaisse pas de difficulté. »

Vous pouvez partager cet article