La famille d’Oumar Watt dément la direction de l’hôpital Fann

news-details
SANTÉ

« Omar Watt était bel et bien dans le coma, au moment de son évacuation à l’hôpital Fann ». La sortie du personnel de l’hôpital Fann n’est pas du goût de la famille d’Oumar Watt du nom de ce jeune homme tabassé par un militaire français à la sortie d’une boite de nuit. Les avocats de la famille d’Oumar Watt ont tenu un point de presse ce mercredi pour fustiger les propos prêtés à la direction de l’hôpital, soutenant que la victime n’a jamais été dans le coma. En ce sens, Me Khoureychi Bâ révèle qu’Oumar Watt « ne reconnait toujours ni son père ni sa femme encore moins ses enfants. Sa vie est toujours en danger. » A l’endroit de la direction de l’hôpital, les avocats dénoncent la violation du secret professionnel : « Le premier droit fondamental, c’est le respect de la dignité du malade qui impose au médecin la fidélité scrupuleuse au serment, assènent-ils. La violation du secret professionnel est un délit sévèrement réprimé de 1 à 6 mois de prison ferme au Sénégal et 50 000 à 300 000 F Cfa d’amende. » Le jeune Oumar Watt a été autorisé à quitter l’hôpital Fann le jeudi 11 octobre 2018, après y avoir été admis le 16 septembre au lendemain de son altercation avec les militaires français.

Vous pouvez réagir à cet article