Le PDS dénonce « une gestion des marchés publics plus qu’opaque »

news-details
SITUATION ECONOMIQUE

Les camarades de parti du candidat déclaré Karim Meissa Wade dénoncent « des conventions avec des financements non concessionnels et non préférentiels (qui) montrent que la corruption a atteint, dans notre pays, des proportions abyssales » et assurent que « la gestion des marchés publics est plus qu’opaque depuis la modification du code des marchés ».

En réunion du Comité directeur ce vendredi 2 novembre 2018 à sa permanence nationale Oumar Lamine Badji sise sur la VDN, le Parti Démocratique Sénégalais (PDS) s’est prononcé sur la situation économique nationale. Pour les partisans de Me Abdoulaye Wade, représenté par son adjoint, Oumar Sarr, le Sénégal est traversé par « une crise économique et politique sans précédent, par un endettement douteux du pays et une corruption généralisée au sommet de l’Etat. »

Ils en veulent pour preuve la signature de convention prévue avec l’entreprise turque TOSYALI pour l’exploitation des mines de fer de la Falémé et le choix de l’entreprise SUEZ pour l’exploitation de l’eau, à la place de la SDE. Selon les membres du PDS, les conditions d’attribution de ce contrat d’affermage sont scandaleuses, tout comme d’autres marchés attribués sans appels d’offres à hauteur de 837 milliards F CFA, indexent-ils en s’appuyant sur le Forum civil.

Vous pouvez partager cet article