Les fortes températures peuvent provoquer des épidémies

news-details
Santé

Le Sénégal traverse une période de forte chaleur. Le Professeur Ousmane Thiaré évalue les risques liés à cette vague de chaleur.

La canicule saisissante de ces derniers temps est à prendre au sérieux. Selon le professeur Ousmane Thiaré, recteur de l’Université Gaston Berger de St Louis, la hausse des températures commence à engendrer des problèmes de santé publique. Et la menace touche sensiblement l’Afrique Subsaharienne.

Le Pr Thiaré affirme que depuis quelques années, la canicule a atteint des seuils jamais égalés... les populations vulnérables sont les plus exposées aux maladies épidémiologiques comme la dengue, la fièvre jaune, ou le virus Ebola dans certains pays d’Afrique de l’Ouest.

Le changement climatique est également responsable de la détérioration de la qualité de l’air, ajoute le Pr Thiaré. Cette mauvaise qualité de l’air occasionne également des maladies non-transmissibles telles que le cancer du poumon ou les maladies cardio-vasculaires.

Selon l’Agence de Presse Sénégalaise (APS) le Professeur Ousmane Thiaré a alarmé sur tous ces problèmes lors de la cérémonie de clôture (ce mardi) du projet d’alerte aux canicules au Sahel et leurs impacts sur la Santé (ACASIS).

Vous pouvez réagir à cet article