Les syndicalistes de la SDE menacent de perturber la distribution de l’eau

news-details
Contrat d’affermage à SUEZ

L’attribution du contrat d’affermage à SUEZ continue de faire des vagues. En Assemblée générale, hier, mercredi 31 octobre, les travailleurs de la Sénégalaise des eaux (SDE) ont haussé le ton. « La grève est inévitable si l’Etat ne veut pas négocier avec eux ». Les syndicalistes qui ont brandi la menace, réclament 15% dans le capital de la nouvelle société en charge de l’exploitation et de la distribution de l’eau.
« On a dit que la nouvelle société qui va être créée, celui qui sera adjudicateur aura 45% dans le capital de cette nouvelle société, revendique Elimane Diouf, coordonnateur du cadre syndical de la SDE. Nous, travailleurs, on nous avait attribué 5%, l’Etat va avoir 25% et les privés nationaux 25%. Maintenant, c’est dans la répartition de ces 25% des privés nationaux ou les 25% détenus par l’Etat que nous, travailleurs, réclamons plus de 5% à savoir 15%. C’est ça l’objet des négociations que nous devons finaliser avec le gouvernement parce qu’il nous avait demandé d’attendre l’adjudication définitive. »
Elimane Diouf avertit l’Etat : « Si l’adjudication définitive est faite à la fin du recours (jusqu’en décembre) et que l’Etat ne veuille pas s’asseoir avec nous, nous savons ce qui nous reste à faire. Nous avions déjà décrété une grève de 48 heures pour signer un protocole, nous remettrons ça. La grève est inévitable s’ils ne veulent pas négocier. »

Vous pouvez partager cet article