MADICKÉ NIANG : « JE N’AI AUCUNE RANCUNE POUR WADE »

news-details
PRÉSIDENTIELLE 2019

Le candidat de la Coalition « Madické 2019 » a exprimé son souhait de rencontrer l’ancien président de la République Me Abdoulaye Wade qui, jadis, fut son mentor. Face à la presse ce dimanche à Ziguinchor, Me Madické Niang a fait savoir qu’il voue toujours un respect inégalable au Secrétaire général du Parti démocratique sénégalais malgré leurs bisbilles qui ont eu raison d’eux. « Je ne garde aucune forme de rancune de sentiment négatif à l’endroit de Me Abdoulaye Wade. Je continue à lui vouer la même considération. Chaque fois qu’il faut le rencontrer je n’hésiterai pas à le faire. Il le mérite pour tout ce qu’il a fait pour le Sénégal mais aussi pour nos relations personnelles », a déclaré Me Madické Niang, soutenant que personne ne peut oublier la proximité qu’il a eu à entretenir avec lui. A l’en croire, même si le père de Karim Wade n’avait pas exprimé de rencontrer tous les 4 candidats de l’opposition il ferait tout pour le rencontrer. « J’irai à sa rencontre. Abdoulaye Wade est mon ainé et il me revient en tant que jeune frère d’aller à sa rencontre même s’il n’avait pas émis le désir de rencontrer tous les candidats », a annoncé l’ancien ministre des Affaires étrangères sous le régime libéral. Et si Wade refuserait de le recevoir ? « Il n’y aura aucune forme de déshonneur si je cherche à le rencontre et qu’il ne veut pas me recevoir. Les Sénégalais comprendront que j’ai essayé à le rencontrer », a rétorqué le candidat à la course présidentielle.

La chance et la solution pour le Pds

Avant d’ajouter : « Jamais je ne ferai d’appréciation négative à l’endroit de Abdoulaye Wade quel que soit sa réaction. S’il réunit tous les sénégalais dans une place publique pour dire des paroles négatives sur moi, je ne répondrai pas. Même si je réponds, je ne dirai que du bien sur lui. Il n’y a pas de place pour de l’animosité, de la rancune ou un de sentiment négatif dans mon cœur pour Wade ». A la question de savoir s’il va demander au Pape du Sopi de le soutenir, Madické Niang répond : « Je l’ai déjà fait. Je le laisse avec sa conscience ». Selon lui, il a mené la bataille pour être candidat et il continue de mener le combat sur le terrain politique. « Je suis la chance et la solution pour le Pds. Le reste, je le laisse entre les mains du président Wade. Il appréciera », a indiqué la robe noire. Le courage en bandoulière, il précise que rien ni personne ne peut le détourner sur son chemin. « Je suis un homme déterminé et engagé pour gagner cette élection présidentielle », plaide la robe noire.

Vous pouvez réagir à cet article