MALI - DÉMISSION DU PREMIER MINISTRE APRÈS LA MOTION DE CENSURE DES DÉPUTÉS

news-details
INTERNATIONAL

Au Mali, le Premier ministre Soumeylou Boubeye Maïga a démission de son poste, 24 heures après la motion de censure contre son Gouvernement, déposée par les députés. Une mesure qui, naturellement, entraine également le départ dudit Gouvernement. Cela fait suite, également, à la grande mobilisation sur les rues de Bamako exigeant sa démission suite au massacre perpétré dans un village peul. Dans un message adressé à ses compatriotes, le Premier ministre malien dit avoir exprimé au président Ibrahim Boubacar Keita sa reconnaissance et sa gratitude pour sa confiance ainsi que sa fierté d’avoir pu servir son pays et ses concitoyens à un si haut niveau de responsabilité dans une période cruciale de l’Histoire du pays. « Je saisi l’occasion pour exprimer à tous les membres du Gouvernement mes félicitations et ma reconnaissance pour les résultats obtenus au service de l’Etat », a-t-il conclu son adresse.

Vous pouvez réagir à cet article