MARIAGES HOMOSEXUELS - POUTINE : « TANT QUE JE SERAI PRÉSIDENT, NOUS AURONS PAPA ET MAMAN »

news-details
RUSSIE

Le sujet a fait débat au Sénégal avec l’arrivée du Premier ministre canadien, Justin Trudeau, venu à Dakar plaider la cause des homosexuels avant de se voir freiner par la réponse du chef de l’Etat Sénégalais, Macky Sall. En Russie, la propagande homosexuelle aura encore moins de chance de prospérer. Du moins, tant que Vladimir Poutine sera à la tête du vaste pays.

Dans le cadre d’une grande réforme de la Constitution russe, Vladimir Poutine a, nouvelle fois, remballé la propagande homosexuelle. Le président russe écarte toute idée d’union entre deux personnes de même sexe. « Un mariage, c’est une union entre un homme et une femme », a déclaré le maître du Kremlin, lors d’une rencontre avec un groupe de travail formé pour plancher sur cette révision qu’il a initiée en janvier. « En ce qui concerne parent numéro un, parent numéro deux […], tant que je serai président, nous ne l’aurons pas. Nous aurons papa et maman », a assuré Vladimir Poutine, dans des propos repris en boucle par la presse internationale visitée par Emedia.sn.

Poutine salue ainsi la proposition de la députée conservatrice Olga Batalina de fixer dans la Constitution que le gouvernement doit soutenir « les valeurs familiales traditionnelles car la notion de famille est actuellement en danger en raison des tentatives d’introduire de nouveaux termes comme "parent numéro un" et "parent numéro deux" », soutient la représentante du parti au pouvoir Russie unie, à la chambre basse du parlement et qui a activement soutenu la loi interdisant la « propagande homosexuelle » en Russie. « C’est une bonne idée et elle doit être soutenue. Il nous faut juste réfléchir de quelle manière la formuler et où », appuiera le président russe.


Retrouvez la chronique de Mamoudou Ibra Kane, au sujet de la visite de Trudeau à Dakar

Vous pouvez réagir à cet article