MISE EN COMPÉTITION DES POSTES, LES MAGISTRATS NE SERONT BIENTÔT PLUS NOMMÉS

news-details
AUDIENCE MACKY/UMS

Les magistrats obtiennent gain de cause. Lors d’une audience au Palais de la République que le président Macky Sall a accordée au Bureau exécutif de l’Union des magistrats du Sénégal (UMS), le mercredi, 10 juillet, dernier, en présence du Garde des sceaux, Me Malick Sall, il a été retenu, entre autres décisions majeures, celle concernant la mise en compétition des postes de Procureurs et de Présidents des tribunaux (Tribunaux de grande instance et Tribunaux d’instance), sauf pour les chefs de cour.

D’après L’As, qui donne l’information, « c’est une mesure révolutionnaire qui va renforcer l’indépendance des magistrats parce qu’on ne sera plus nommé à la discrétion du ministre ou du président de la République. Il reviendra à la commission du Conseil supérieur de la Magistrature (CSM) de faire des propositions de nomination sur la base de critères de compétence ».
Quid de la hausse de la pension de retraite ? « Lors de la rencontre, rapporte le journal, il a certes été question de la revalorisation de la pension de retraite mais aucune décision n’a été prise ». Une pension qui devrait passer de 300 mille à 800 mille F CFA.

Par ailleurs, signale la source, les points sur les réformes dans la justice, l’état de délabrement de certains Tribunaux, le manque de véhicule pour les chefs de juridictions, ont été abordés.

Vous pouvez réagir à cet article