« DE VRAIS VOLEURS ACCUSENT UN VOLEUR IMAGINAIRE… »

news-details
Macky Sall égratigne l’opposition

Revoilà l’affaire Arcelor Mittal. Le président Macky Sall qui réagit aux attaques de l’opposition sur l’attribution du gisement ferreux de Falémé au sidérurgiste turc Tosyali, en profite pour solder ses comptes avec Me Abdoulaye Wade et Cie.
Repris par Libération, le chef de l’Etat minimise et parle de « pollution sonore qui ne dépasse pas le Monument de la Renaissance ». Convaincu qu’elle « ne peut pas manipuler les Sénégalais », Macky Sall estime que « cette opposition est unique dans l’histoire et même dans le monde » dans la mesure où accuse-t-il : « Les meneurs de cette opposition sont les mêmes qui ont fait perdre au Sénégal 100 milliards de francs CFA dans le dossier Arcelor Mittal. Des millions de dollars ont été engloutis dans des études et je ne parle pas du reste. »
Il ajoute : « Lorsque nous sommes arrivés au pouvoir, nous avons mis une telle pression sur Arcelor Mittal qu’elle a accepté de transiger. Elle a payé 75 milliards de francs CFA retraçables dans les livres du Trésor. Maintenant, nous trouvons de nouveaux investisseurs, on met en place une commission pour tout faire dans la transparence et les mêmes personnes, crient au voleur. Comme si de vrais voleurs accusaient un voleur imaginaire. C’est le monde à l’envers. »

Vous pouvez partager cet article