Magal sans train : Les cheminots sont sur le pied de guerre

news-details
Societe

Les travailleurs du Petit train de banlieue (Ptb) sont sur le pied de guerre. Ce, suite à l’interdiction du train, cette année, au magal de Touba. Face à la presse, les cheminots qui précisent avoir reçu la note, ont jugé la décision « impopulaire ».
« Elle est mal fondée, crache Momar Sall, Secrétaire général des travailleurs du Ptb. Entendre le ministre dire sur les radios que le tronçon Diourbel-Touba n’est pas bon. Ensuite, il nous parle de celui de Dakar où il y a des travaux du Ter (Train express régional). »
Sall corrige : « Entre Diourbel et Touba, les experts de Dbf (Dakar Bamako ferroviaire) ont fait les travaux nécessaires et ils ont certifié que le train peut bel et bien aller à Touba. »
Chargé de communication du syndicat national des travailleurs du Ptb, Abdou Khadre Dieynali Diop, dévoile la riposte : « Nous avons pris toutes les dispositions nécessaires pour faire face à ce régime. »
Dans ce cadre, un plan d’actions a été élaboré, explique Momar Sall : « Nous avons décidé ensemble en collaboration avec nos camarades de Dbf de faire une tournée nationale. En même temps, on a décidé d’un commun accord avec les camarades de Dbf de déclarer une journée morte pour dénoncer cette décision. »
Une visite chez le Khalife général des Tidianes est au programme, décline le syndicaliste.

Vous pouvez partager cet article