NDIASSANE ALERTE LA CLASSE POLITIQUE

news-details
MAWLID 2018

La cérémonie officielle du Ngenté de Ndiassane s’est déroulée cet après-midi du lundi 26 septembre, à l’esplanade de la grande mosquée de la ville. L’absence du Khalif Cheikh Becaye Becaye s’est faite remarquer. Il a été représenté par son porte-parole, qui a axé son discours sur la liberté et les droits de l’homme.

La vie du Prophète Mouhammad (PSL) et de ses compagnons a été proposée comme modèle, à la classe politique sénégalaise. Le porte-parole de la famille, Pape Abdourahmane Kounta, a insisté sur le caractère passager du pouvoir. Il demande tout les politiciens à s’inspirer d’Oumar Ibn Abdel Aziz et à se mettre au service du peuple. Il a cité en exemple le prophète et les chefs confrériques jeu Sénégal comme pour coller au thème de ce Maouloud : « Le soufisme : solutions pour l’apaisement de l’espace politico-social au Sénégal ». Une manière de parler à la classe politique a 3 mois de la présidentielle. A ce propos, le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye a demandé au Khalife de prier d’abord pour Macky Sall mais aussi pour toute la classe politique pour la stabilité du pays.

En outre, le Khalife de Ndiassane Ndiassane, Cheikh Bécaye Bécaye, a adressé au président Macky Sall une doléance qui lui tient à cœur : la réhabilitation de l’axe routier qui relie Ndiassane à Ndankh, du nom du village d’où est venu Cheikh Bou Mouhamed, fondateur de Ndiassane. Pape Abdourahmane Kounta a porté ce message en public à Aly Ngouille Ndiaye. « En tant que son fils, le Khalife vous envoie dire Macky Sall qu’il lui demande retaper la route » a-t-il dit. Selon lui cette le khalife, malgré son âge avancé, veut y effectuer un pèlerinage mais « ce serait risqué avec l’état de la route » a-t-il déploré. Toutefois, le porte-parole a magnifié, une fois de plus, l’inauguration de la résidence de Ndiassane. Il a manifesté son optimisme concernant les engagements que Macky a pris pour moderniser Ndiassane.

Enfin, le khalife a tendu la main à ses frères des autres confréries pour renforcer la cohésion sociale. « Que les talibes sachent que tous les khalifes du Sénégal sont dés frères », a dit son porte-parole avant d’appeler tous au respect.

Vous pouvez réagir à cet article