Nouvelle découverte du Pr Daouda Ndiaye

news-details
Santé animale et humaine

Nouvelle découverte pour le chef du département de parasitologie de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD). Le projet UCAD predict USAID, piloté par le Pr Daouda Ndiaye, a permis de découvrir de nouveaux virus jusqu’ici non encore identifiés. Selon Le Quotidien, qui donne l’information, l’objectif était de prévenir contre les maladies qui proviennent des animaux et qui infectent l’homme. Ce, dans la perspective de mettre en place un bon plateau technique pour la prise en charge, indique le journal. Lequel précise que les chercheurs ont pu arriver à ces résultats grâce à des « techniques et des méthodes innovantes » qui leur ont permis de procéder aux diagnostics des virus connus ou inconnus. « Ces résultats, se félicite Pr Daouda Ndiaye, ont été confirmés et validés et nous avons un important lot d’informations sur le plan des virus qui circulent, nouveaux ou anciens, que nous avons partagées avec le ministère de la Santé et d’autres pays. »

Aussi, au-delà du paludisme, l’étude cherche à déterminer l’origine des autres causes de maladies d’origine fébrile, de causes inconnues car pour le Pr Daouda Ndiaye, aujourd’hui, « sur 100 malades, il n’y a que les trois qui souffrent de paludisme. Alors que représentent les 90% ? », s’interroge-t-il. D’où ce projet pour « comprendre » l’épidémiologie des « virus émergents apparus récemment ou des virus ré-émergents réapparus ou des virus que nous ne connaissons pas. » Des études ont été faites, parallèlement, chez les animaux.

Vous pouvez réagir à cet article